Rwanda : le gouvernement va accélérer la production dans six filières agroalimentaires pour réduire son déficit commercial


Le gouvernement rwandais va prioriser la production dans six filières agroalimentaires au cours des prochaines années. C’est ce qu’a indiqué Sam Kamugisha, le Directeur général de l’industrie au Ministère rwandais du commerce et de l’industrie, lors d’une interview accordée au journal New Times.

D’après le responsable, les produits concernés par la mesure seront le sucre, les huiles alimentaires, le riz, les engrais, le maïs et les produits dérivés de l’aquaculture. Il s’agira pour les autorités d’intensifier le processus de production et de transformation de ces produits en attirant plus d’investissements dans le secteur agricole, en fournissant une assistance financière et technique aux usines de transformation agricole.

A cela devrait s’ajouter la construction de routes de desserte pour relier les agriculteurs, les marchés et les industries agroalimentaires. Grâce à ces investissements, les autorités espèrent mieux desservir le marché local, tout en réduisant les importations.

Cette stratégie s’inscrit dans le cadre du programme « Made in Rwanda » lancé par le gouvernement il y a quelques années. Celui-ci vise à réduire le déficit commercial du pays en améliorant la production et la valeur ajoutée des produits locaux.

En 2018, le pays avait enregistré une hausse de 12,4% de son déficit commercial. D’après les autorités, la priorité accordée à la transformation du sucre, des engrais, de l’huile comestible, du poisson séché, du maïs et du riz pourrait permettre au pays d’économiser 112 millions $ par an.

Source : Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *