Selon la Beac, les pays de l’Afrique centrale accusent un retard sur ceux de l’Afrique de l’Ouest en matière de partenariat public-privé. C’est ce qui ressort d’une étude sur le contrat PPP menée par la banque centrale.
La Banque des Etats de l’Afrique Centrale (Beac) a mené récemment une étude sur le contrat de partenariat public privé (PPP). Cette étude révèle que les pays de la Cemac accusent un retard sur ceux de l’UEMOA  (Union économique et monétaire Ouest Africaine).
La BEAC explique que les pays de  l’UEMOA ont élaboré chacun un document stratégique sur les PPP.  Et que la sous-région de l’UEMOA a déjà mis sur pied une unité régionale des PPP.

Celle-ci, selon la Beac est domiciliée au sein de la Banque Ouest Africaine de développement (Boad). La Beac fait également savoir que L’UEMOA dispose également d’une Unité régionale de développement des PPP (URDPP).

De même la banque centrale fait savoir que l’UEMOA est entrain d’adopter un cadre réglementaire régional portant sur les PPP.

Par contre, la Beac indique qu’en zone Cemac, les réflexions portant sur l’adoption d’un cadre régional de PPP se sont récemment tenues. Mais c’était au sein du programme économique régional (PER).

Le PER de la Cemac entend ainsi élaborer et adopter un cadre institutionnel et réglementaire régional pour l’investissement. La Cemac espère ainsi lancer les travaux  de constructions de plusieurs infrastructures.

Ceci lui permettra, dit-on, de rattraper le retard accusé notamment dans le domaine de la construction d’infrastructure de transports, d’électricité, de l’eau, et de télécommunications.

Dans cette étude, la Beac constate que les taxes et douanes et les problèmes socio-économiques ne favorisent pas la mise en œuvre des contrats en mode PPP. Raison pour laquelle elle interpelle les autorités de la Cemac  sur l’évolution du modèle de PPP.

La Banque centrale souhaite que le modèle de PPP évolue afin de s’accommoder aux contextes économiques et exigences de l’espace communautaire.

Par définition, le Partenariat public-privé (PPP) est un contrat dans l’Etat ou une autorité publique confie à un prestataire privé la gestion et le financement d’équipements, d’ouvrages ou leur construction permettant d’assurer un service public.

Source : africtelegraph.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *