En Namibie, les expéditions de raisins de table ont permis d’engranger 840 millions de dollars namibiens (57,3 millions $) en 2019, rapporte le quotidien New Era Live. Cette enveloppe qui représente près du double de la valeur générée 4 ans plus tôt vient confirmer la dynamique à l’export de la filière.

En effet, pour la quatrième année consécutive, les volumes commercialisés ont progressé en atteignant 33 000 tonnes en 2019 contre 30 000 tonnes en 2018. En 2016 et 2017, les stocks écoulés étaient respectivement de 24 000 et 27 000 tonnes.

S’agissant des principales destinations d’exportation, les Pays-Bas, point d’entrée vers l’Europe via le port de Rotterdam ont absorbé 10 000 tonnes. Viennent ensuite le Royaume-Uni (8 000 tonnes), l’Allemagne (4 000 tonnes), l’Afrique du Sud (2 000 tonnes) et la Belgique (2 000 tonnes).

Pour rappel, la Namibie est le seul pays d’Afrique, Caraïbes et du Pacifique (ACP) qui produit des raisins sans pépins. La culture des raisins s’effectue principalement dans le district d’Aussenkehr et les vignes sont irriguées principalement grâce à la rivière orange, à la frontière de l’Afrique du Sud.

L’industrie emploie près de 19 000 travailleurs permanents et saisonniers.

Source : Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *