L’Égypte prévoit d’investir 32 milliards de dollars jusqu’en 2024 pour l’extension du métro du Caire


L’Égypte veut mobiliser d’ici 2024, 32 milliards de dollars répartis sur 22 projets pour l’extension du métro du Caire dont la ligne 3 est actuellement à 36% de taux d’exécution. Huit projets ont déjà été exécutés, six sont en cours d’exécution et huit autres démarreront courant de ce mois.

L’Égypte envisage d’exécuter 22 projets dans le cadre de l’extension du métro du Caire, pour un coût combiné de 512 milliards EGP ($32 milliards $) jusqu’en 2024, a déclaré le ministre des Transports, Kamel El-Wazir (voir photo), cité par Zawya.

Au total, huit projets ont déjà été mis en œuvre pour un coût de 33,1 milliards EGP ($2,1 milliards) ; six projets sont en cours d’exécution pour une enveloppe de 228,5 milliards EGP ($14 milliards), tandis que huit autres projets seront lancés au courant de ce mois pour un budget de 250,5 milliards EGP ($16 milliards), a fait savoir le ministre au cours d’une réunion avec les responsables de l’Autorité nationale des tunnels (NAT), le lundi.

Passant en revue l’avancement des travaux de la 3ème ligne de métro du Caire, il a noté que la phase 3 du chantier a atteint 36% de taux d’exécution. Ce segment s’étend sur 17,7 km avec 15 stations. Une fois terminée, la 3ème ligne du métro du Caire, mise en œuvre en quatre phases, traversera la capitale égyptienne d’est en ouest de l’aéroport aux quartiers ouest du Nil. Elle sera dotée de 34 stations réparties sur un linéaire d’environ 43,5 km. À en croire le ministre, la capacité totale du métro du Caire (lignes 1 et 2 incluses) sera portée à 3,5 millions de passagers par jour.

Rappelons que dans le cadre des travaux de construction de cette ligne 3, l’Égypte a inauguré, le 20 octobre 2019, la plus grande station de métro d’Afrique et du Moyen-Orient. Dénommée Heliopolis Station, cette installation d’environ 116,8 millions de dollars, entièrement financée par le gouvernement égyptien, est construite sur 10 000 mètres carrés. Selon le gouvernement, sa mise en service permettra aux Égyptiens d’économiser près de 14,2 millions de dollars en frais de transports en commun.

Source : Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *