L’Agence nationale des bourses du Gabon clarifie les rôles dans l’orientation académique et professionnelle


L’Agence nationale des Bourses du Gabon (Anbg) a signé le 8 février 2021 un communiqué clarifiant les rôles dans l’orientation scolaire, universitaire et professionnelle ; une étape décisive qui précède l’attribution des bourses académiques.

« En application du décret n°007/PR/Menfc du 11 juin 2019, le volet « orientation » est désormais une prérogative du Secrétariat de l’orientation scolaire, universitaire et professionnelle (Sosup) dont les missions sont administrées, en l’absence de cette entité administrative, par le secrétariat général du ministère de l’Enseignement supérieur », explique le Directeur Général de l’Anbg.

Elle ajoute que les bacheliers de la promotion 2020 ayant des préoccupations liées à l’orientation sont invités à se rapprocher du Sosup. En précisant que « il est important de rappeler à toutes fins utiles que le fait d’être orienté ne donne pas systématiquement droit à la bourse, et donc à une prise en charge. Après cette phase d’orientation interviendra celle de l’examen de la Commission technique des bourses des dossiers des bacheliers 2020 ayant fait une demande de bourse sur e-Bourse dans les délais requis. Ceux qui rempliront les critères d’attribution de bourse seront faits boursiers et pris en charge par l’Anbg ».

Cette sortie de Mambari Pinze intervient dans un contexte où l’Anbg a été récemment saisie par des bacheliers de la cuvée 2020 ayant introduit des recours pour n’avoir pas vu leurs noms sur les listes des boursiers.

Une réunion a d’ailleurs été convoquée le 7 février 2021 à Libreville par le Ministre de l’Enseignement supérieur et de l’éducation nationale, Patrick Mouguiama-Daouda. Ce dernier a annoncé que tous les bacheliers 2020 ayant fait la demande sur e-Bourse, dans les délais requis, et remplissant tous les critères d’attribution, seront bénéficiaires. Autrement dit, seule la légalité prévaudra. A cet effet, le membre du gouvernement a annoncé la mise sur pied d’une Commission de recours ad hoc.

Cette année 2021, ce sont 2500 jeunes qui vont expérimenter l’orientation académique et professionnelle et éventuellement bénéficier d’une bourse au Gabon.

Source : Le Nouveau Gabon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *