Ghana : comment l’entreprise Amaati a transformé la vie de plus de 3 000 petits exploitants de fonio


Les exploitants de fonio Ghanéens subissent la dégradation des terres due à la culture intensive. Pour les aider, l’entreprise Amaati fondée par Abdulai Dasana Andani soutient la filière, en fournissant fonds, plants, main-d’œuvre et accès au marché. Plus de 3 000 agriculteurs en ont déjà bénéficié.

La culture du fonio est assez répandue dans le nord du Ghana. Cette graine originaire d’Afrique de l’Ouest a pour particularité de ne pas contenir de gluten, une substance pouvant causer des allergies. De ce fait, les personnes souffrant d’une intolérance alimentaire au blé peuvent en consommer sans conséquence sur leur santé.

Dans cette partie du pays, plus de 70% de la population vit en zone rurale, et dans certaines régions, de nombreux ménages ont l’agriculture comme principale activité de subsistance. Mais la dégradation des sols due à leur exploitation intensive devient une menace pour la sécurité alimentaire.

Dans ce contexte, l’entrepreneur Abdulai Dasana Andani a eu l’idée de transformer ce problème en opportunité, en créant une entreprise sociale avec pour objectif de mettre en place un système alimentaire durable au profit des petits exploitants agricoles, mais aussi des générations futures. Son entreprise, Amaati, encourage la production de fonio dans le nord du Ghana en regroupant les agriculteurs.

Ces derniers reçoivent les services nécessaires pour produire du fonio après avoir soumis une demande auprès de l’entreprise. Les services de Amaati comprennent un crédit pour cultiver et acheter des semences, des conseils sur le climat et l’agronomie, des données sur le marché du fonio et les prix pratiqués. L’entreprise se charge également d’acheter l’excédent de culture et de le transformer en produits industriels pour lutter contre les pertes après récolte.

Elle fournit ainsi aux agriculteurs des fonds, des plants, de la main-d’œuvre et un marché pour améliorer leur activité. À ce jour, plus de 3 000 agriculteurs ont déjà bénéficié de l’offre d’Amaati, ce qui leur permet d’augmenter leurs revenus et de nourrir leurs familles.

L’initiative a été sélectionnée en octobre 2020 pour participer à la finale de Africa’s Business Heroes 2020. Ce programme lancé par l’Africa Netpreneur Prize Initiative (ANPI) de la Fondation Jack Ma, va allouer 100 millions de dollars aux entrepreneurs Africains sur une période de 10 ans, sous forme de subventions, formations, mentorat et réseautage.

Source : Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *