La start-up Afrimalin réussit une première levée de fonds de 400 000 d’euros

Un mois seulement après son lancement, Afrimalin, le site des petites annonces en Afrique francophone, vient de réussir une première levée de fonds de 400 000 euros. Lancé le 15 septembre 2016, au moment où le continent connaît une révolution numérique, Afrimalin s’affirme comme le nouvel acteur du e-commerce qui s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Afrimalin est le site des petites annonces gratuites en Afrique francophone, déjà disponible dans 8 pays, représentant 200 millions d’habitants et 26 millions d’internautes : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, République de Guinée, République Démocratique du Congo, Sénégal. Depuis son lancement officiel, Afrimalin enregistre déjà près de 100 000 visiteurs par mois. Sur sa page Facebook, la start-up rassemble plus de 140 000 membres.

Afrimalin est dirigée par une équipe composée de talents de la scène numérique africaine et pilotée par Mamadou Niane, spécialiste du e-commerce. La direction est installée en Guinée et au Sénégal. De nouveaux recrutements sont prévus en Côte d’Ivoire, au Cameroun et au Bénin.

Solution gratuite pour connecter directement vendeurs et acheteurs locaux

Nouvel acteur du e-commerce sur le continent africain, Afrimalin offre une solution gratuite pour connecter directement vendeurs et acheteurs locaux. Première porte d’entrée vers le digital pour de nombreux vendeurs, le site représente un levier d’accélération pour les PME, les commerçants et les artisans locaux à la recherche d’un nouveau canal de distribution simple et rapide. En quelques clics, l’utilisateur peut vendre ou acheter à prix malins des milliers de produits : téléphones, ordinateurs, télévisions, voitures, biens immobiliers, articles de mode, sport ou beauté, électroménager, etc.

Plusieurs investisseurs de référence entrent au capital d’Afrimalin, parmi lesquels la famille Milchior, propriétaire du groupe français Etam, David Kalfon qui dirige le fonds d’investissement français Amaïka Asset Management, ainsi que le financier Yannick Naud à Londres. Afrimalin a finalisé son premier tour de table en 3 jours seulement. Le nouvel acteur du e-commerce africain a été contraint de refuser des investisseurs de premier rang, une fois l’objectif de levée de fonds atteint. « La rapidité avec laquelle nous avons conclu ce tour de table, mais également son montant et les investisseurs qui nous rejoignent valident notre modèle. Cela prouve la confiance que le marché a dans notre offre et notre stratégie », indique Mamadou Niane, co-fondateur et directeur des opérations d’Afrimalin.

Destinés à soutenir la croissance rapide d’Afrimalin, les fonds levés seront notamment alloués au développement d’une nouvelle version du site et d’une application mobile en 2017.

Source : www.afrimalin.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *