Coronavirus : le secteur des télécommunications se mobilise en Afrique pour soutenir l’enseignement à distance


On assiste dans beaucoup de pays d’Afrique à un engagement du secteur des télécommunications en faveur de l’enseignement à distance, alors que de nombreuses personnes sont restreintes dans leur mobilité et que des écoles ferment en raison de la pandémie de coronavirus.

Selon un rapport de l’UNESCO rendu public le 15 mars 2020, ce sont 9,8 millions d’étudiants de 23 pays africains qui ont arrêté les cours de façon brusque à cause de la crise sanitaire qui sévit actuellement dans le monde. Dans ce contexte, des partenariats se nouent entre les gouvernements et les opérateurs de télécommunications pour permettre aux étudiants de continuer les cours depuis leur domicile.

C’est le cas en Égypte où un partenariat a été signé le 15 mars 2020 entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et les opérateurs de téléphonie mobile pour permettre aux étudiants de poursuivre leur formation en ligne.

Les points de cette coopération sont : l’accès gratuit à une bibliothèque numérique et un centre de connaissances en ligne dans divers domaines, l’accès gratuit aux plateformes éducatives en ligne, l’accès à des contenus éducatifs sans aucune charge financière pour les étudiants. Les capacités de téléchargement ont été augmentées de 20% pour une durée de 30 jours.

En Tunisie, les trois opérateurs de télécommunications du pays offrent des accès gratuits aux plateformes et sites web éducatifs de l’Université virtuelle de Tunis. En Afrique du Sud, Telkom Africa a annoncé son intention de mettre à la disposition des étudiants et collégiens du pays, des sites web éducatifs à taux zéro pour faciliter l’apprentissage des cours à distance.

Au Gabon, l’opérateur Gabon Telecom, filiale du groupe Maroc Telecom, s’est engagé à contribuer aux efforts des autorités gabonaises pour lutter contre la propagation du Covid-19 en décidant de la gratuité des transferts d’argent nationaux via son service monétaire portable « Mobicash », la gratuité des frais payés par les clients pour l’achat d’unités d’électricité via le même service et le doublement des volumes des forfaits DATA pour tout achat de forfaits internet, le but étant de faciliter et d’encourager le télétravail.

De même, il s’est engagé à prendre en charge certains besoins exprimés par le ministère gabonais de la Santé pour un montant de 60.000.000 de francs CFA (plus de 90.000 euros) et à garantir un accès gratuit aux plateformes éducatives sans facturer les données consommées.

Par ailleurs, explique le communiqué, Gabon Telecom a adapté son fonctionnement aux contraintes de cette crise sanitaire à travers un ensemble d’actions comme le nouveau système de gestion de flux en agence, la mise à disposition des produits hydroalcooliques dans ses locaux, la limitation des nombres de clients en agence, la réorganisation des horaires de travail à travers une rotation optimale des effectifs en priorisant le télétravail, l’annulation de tout événement public susceptible de générer des rassemblements, entre autres.

Source : Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *