CIMAF Gabon : Un investissement de 9 milliards de FCFA pour doper la production annuelle à 850 000 tonnes


La Direction générale des ciments de l’Afrique (CIMAF-Gabon) a investi la somme de 13,72 millions d’euros (9 milliards de FCFA) pour réaliser l’extension de son usine d’Owendo en vue de porter la production annuelle à 850 000 tonnes de ciment, a indiqué, le mercredi 10 juin 2020, son Directeur général, Salim Kaddouri, lors de la visite des travaux en voie d’achèvement par le ministre du Commerce et des PME/PMI, Hugues Mbadinga Madiya.

 

Il s’agit de la construction d’une seconde ligne complète de production d’une capacité de 350 000 tonnes qui vient en appui à la ligne actuelle inaugurée en juin 2016 et qui produit déjà 500 000 tonnes de ciments par an.

Elle est composée d’un broyeur à ciment, de trois doseurs, d’un moteur principal de 1 600 KW, de trois convoyeurs et de deux silos de 1 000 M3. Cette extension constitue une aubaine pour la SEEG qui devra vendre 2,5 MW supplémentaires à CIMAF pour assurer le fonctionnement de ce module. À elle seule, la CIMAF va combler la demande nationale estimée à 600 000 tonnes annuelles, indique-t-on.

Si on tient compte de la production de CIMGABON estimée à 150 000 tonnes annuelles et d’Africa Cement qui avoisine les 200 000 tonnes, on peut aisément dire que le Gabon devrait envisager l’exportation de son ciment, car sa capacité de production, à l’inauguration de la 2e ligne de CIMAF en fin juin 2020, sera portée à 1 200 000 tonnes annuelles ; soit le double de la demande nationale.

En même temps, il pourrait être envisagé la baisse du coût de la tonne, selon le directeur général de CIMAF-Gabon, Selim Kaddouri. Le Ministre Hugues Mbadinga Madiya a félicité cet investissement qui aura un réel impact sur l’économie nationale et créera une vingtaine de nouveaux emplois directs.


Source : Direct Infos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *