Télécoms : La fin des frais de roaming entre le Gabon et le Congo-Brazzaville prévue pour fin décembre au plus tard


Dans l’optique de faciliter la mobilité des populations entre le Gabon et le Congo, l’Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques du Congo (ARPCE) et l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes du Gabon (ARCEP) ont signé ce mardi 16 octobre 2019 à Brazzaville, un protocole d’accord axé sur la mise en œuvre du « free-roaming » et qui devrait entrer en vigueur, au plus tard le 31 décembre 2019.

Après avoir adopté la feuille de route au sortir de la conférence de Malabo en août dernier, deux pays de la sous-région Afrique centrale viennent de matérialiser cette ambition. En effet, portant essentiellement sur le « Free Roaming », cet accord s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération et de l’intégration, entre les Etats de la sous-région Afrique Centrale.

Les deux pays conviennent donc de la mise en place d’un certain nombre de mesures. Axées sur la mise en place dans chaque pays d’un comité national technique, la mise en place d’un comité de gestion de fraude entre les pays, la mise en place de la gratuité de la réception des appels, ou encore l’obligation de fiabiliser l’identification des abonnés aux services de téléphonie. Cet accord participera à la mise en commun de ce type de technologie.

Par ailleurs, cet accord souligne  la nécessité de renforcer la coopération et l’intégration entre les Etats de la sous-région Afrique Centrale en général, et en particulier entre la République du Congo et la République Gabonaise. Comme l’a souligné Yves Castanou, « cette initiative s’intègre parfaitement aux actes additionnels de la CEEAC et à l’engagement des Chefs d’Etat à renforcer la cohabitation et la promotion d’un marché commun ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *