Gabon: la protection des océans, nouvelle ambition du gouvernement

Le gouvernement gabonais a décidé de faire de la protection des océans un nouveau cheval de bataille. C’est en marge de la 74ème Assemblée générale des Nations Unies que le Gabon a intégré le Global Ocean Alliance, à New York le 24 septembre dernier. Un projet initié par le Royaume-Uni et dont l’ambition est d’oeuvrer pour la protection des océans et la préservation de sa précieuse faune, rapporte Gabonreview.

Depuis plusieurs années, le Gabon a inscrit la protection de l’environnement parmi ses priorités. Avec la récente intégration de notre pays au sein du Global Ocean Alliance le 24 septembre dernier à New York, les autorités gabonaises confirment cette volonté du pays à protéger les océans et la faune. En effet, le Global Ocean Alliance « préconise la «sanctuarisation» d’au moins 30% des océans de la planète en aires protégées, d’ici à 2030, afin d’aider les espèces sensibles telles que les hippocampes, les tortues et les coraux à prospérer », précise notre confrère.

Cette alliance portée par la Grande-Bretagne a également pour objectif de lutter contre le changement climatique, avec comme actions la protection des habitats clés du carbone, à savoir les forêts, les mangroves et les herbiers. Mais pas seulement. Il sera aussi question de tripler les objectifs existants  convenus à l’échelle mondiale, dans l’optique de préserver au moins 30% des océans dans les aires marines protégées, au cours de la prochaine décennie.

Il faut souligner que ce programme a vu le jour en 2018 alors que la Grande-Bretagne réclamait un objectif mondial de 30% à l’Assemblée générale des Nations unies. L’initiateur envisage de protéger plus de 50% des eaux britanniques et des territoires d’Outre-mer d’ici à 2020 pour servir d’exemple aux autres membres parmi lesquels on compte outre le Gabon et la Grande-Bretagne, le Costa Rica, la Finlande, le Kenya, les Seychelles, le Vanuatu, le Portugal, les Palaos et la Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *